fbpx

Président du comité d’organisation Facto 2018. Initiateur du Facto bien sûr, Gontran Megnigbeto Jordi nous livre ici les tenants et aboutissants de l’événement et surtout les innovations de cette nouvelle édition de FACTO 2018.

Le FACTO : c’est quoi et pourquoi?

FACTO, entendez Festival des Arts Culture et Tourisme de Toffo est un festival international qui vise le développement local au moyen de l’art, le social et le développement du tourisme. C’est une initiative qui entre dans le cadre de la décentralisation de l’action culturelle. Vous savez que le droit à la culture est est un droit universel donc on doit démystifier la participation aux organisations et manifestations sur le plan international seulement réservées aux grandes villes du Bénin. Il faudrait aller dans les zones rurales et pouvoir installer ces grands événements pour aussi faire parler de ces endroits. 

L’initiative  est portée par l’association  socioculturelle « Actions Plurielles » qui est une  l’organisation non gouvernementale  de la loi 1901 bien sûr qui a deux axes d’intervention: l’axe justice homme et femme et l’axe promotion culturelle.

Un festival pour agir pour le social

Revenant au FACTO, la philosophie que nous portons est celle de l’ancrage. Un peu comme quand on parle du FESPACO, tout le monde connaît Ouagagadougou et c’est de même lorsqu’on parle du festival de CANNE ou du festival d’Avignon, on fait référence à la ville d’Avignon, même si on n’a été à ces endroits, nous nous sommes inscrits dans la logique de ligner décentralisation de l’action culturelle et c’est de là qu’est né le FACTO.

Le facto vise également à sensibiliser les jeunes et les populations sur certains enjeux de développement. C’est donc un tremplin pour répondre sur le plan social. Nous renforçons également les capacités des troupes artistiques locales et nous leur donnons une visibilité sur le plan international. l’initiative vise également la valorisation du patrimoine vivrier à travers la foi internationale artisanale et vivrière qui a lieu sur le facto. Et pour finir il s’agit d’un brassage culturel et du développement de la coopération inter-pays.

Depuis 2014 vous existez quels sont les résultats que vous avez obtenu

Comme vous le savez la cinquième édition aura lieu du 10 au 12 août 2018. D’entrée, nous avons déjà quatre (4) éditions à notre actif

L’édition inaugurale c’était en Août 2014, et nous avons régulièrement tenu chacune des édition au mois d’Août de chaque année. Nous avons reçu huit (08) pays d’Afrique, d’Europe et des Amériques pour un total de 1653 festivaliers sur les quatre ans. Nous avons formé 130 acteurs culturels. Nous avons renforcé les capacités de 14 groupes folkloriques de ballets et de danses Nationales; formé 100 jeunes dont 50 garçons et 50 filles sur les violences faites aux femmes avec OXFAM. Nous avons réussi à impacter 27558 personnes sur le plan culturel et touristique. Nous avons accueilli six (06) ballets et offert vingt-cinq (25) spectacles dans la commune de Toffo.

À la troisième édition nous avons eu un partenariat avec OXFAM INTERNATIONAL dont nous sommes le partenaire officiel actuellement. OXFAM INTERNATIONAL a construit par son partenariat avec FACTO, onze (11) modules de quatre (04) latrines modernes dans les zones reculées et dans les établissements qui n’en avaient pas afin de contribuer à l’assaisonnement ;  c’était dans le cadre de la lutte contre les maladies virales à virus Ebola et Lassa avec vingt-deux (22) dispositifs de lave-mains. Tout cela a été offert à la commune de Toffo et nous pouvons les citer en autres comme impacts notre commune.

 

Quelles sont les innovations pour l’édition 2018? 

Pour cette nouvelle édition, il faut déjà noter l’entrée en jeu des sports et surtout les sports traditionnels comme « le Adji, le vê, la course en sac, la lutte »et nous avons également un semi-marathon masculino-féminin pour annoncer les couleurs. Cette année nous allons former cinq cent (500) jeunes sur les violences dans les relations amoureuses ; c’est dans la perspective de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et vous voulons commencer par les jeunes. La population de Toffo est estimée à 117.000 habitants avec 68% de jeunes et donc nous allons former 500 jeunes afin que ceux là soient porteur de bonnes nouvelles auprès des autres dans leur cadre de vie, établissements et autres. Cette année nous allons visiter la forêt classée de la lama. Nous visiterons le monastère de Toffo et la route des esclaves qui passe par Toffo, de Abomey à Ouidah et je voudrais citer TAKON, AGUÉ, etc…

Procéder dans la décentralisation de la décentralisation

Cette année nous avons huit pays avec 32 spectacles. Nous ferons également la décentralisation de la décentralisation. En fait cette année  le Facto ira dans les arrondissements de Toffo, de Sêhouê, de Coly en plus l’arrondissement central de Houêgbo. Nous recevrons dix (10) exposants et bonne nouvelle cette année est que nous allons célébrer la journée mondiale de la jeunesse qui est pour le 12 août donc le dernier jour du Facto ces cinq cent (500) jeunes formés vont se mobiliser pour une grande manifestation dans le cadre des JMJ. Nous attendons 250 festivaliers et entendons impacter 17 mille autres personnes en plus des 32 mille et quelque impactés par le passé… 

Qui est-ce qui vous accompagnent dans ce projet d’envergure internationale ?

Pour les deux dernières éditions, nous avions la chance d’être accompagnés par le ministère en charge de la culture qui nous a permis de commencer à donner vie à notre envie. Le fonds d’aide à la culture qui l’actuel fond des arts et des cultures, Nous avons la mairie de Toffo qui nous accompagne. OXFAM Bénin nous accompagne surtout dans la thématique sociale. Nous avons le FITHEB, Gangan productions, Canal3 Bénin. Nous avons également l’Atelier Ouverture Azo de Brice BONOU qui accompagnent sur le plan artistique. Il y a Bénincultures, Bénincrea qui nous accompagne dans la communication. Les dix arrondissements de Toffo qui nous accompagne par leurs chefs. Il y a l’ORTB, EDEN TV. Nous avons également le grand soutien de la radio locale la Radio Sêdohoun. Il y a artisttik Africa TV, Le progrès, La nation, Le matinal.

amenez-nous ce que vous savez faire de plus beau et nous allons vous montrer ce que nous avons

Quel est appel  pour l’édition de cette année ?

Sur le plan national je vais demander à la population de Toffo de se mobiliser comme d’habitude et davantage pour cette édition de facto. Nous voulons positionner nos participants en avant : « amenez-nous ce que vous savez faire de plus beau et nous allons vous montrer ce que nous avons ».

Je demanderai également aux populations de sortir pour venir voir leur fils sur scène de prendre de l’autre ce q’on n’a pas et que l’autre aussi prennent ce qu’il n’a pas. Cette année nous avons prévu sept rythmes à promouvoir, et les troupes sélectionnées sont déjà en formation pour des spectacles de qualité.

Aux natifs de la localité de Toffo,  je dirai que c’est un événement qui a besoin des hommes politiques bien que ça soit un évènement apolitique. Nous ouvrons les bras à tout le monde et nous demandons aux fils et filles de Toffo de quelque bord politique que ce soit de venir autour cet Événement pour qu’on puisse en faire le « festival d’Avignon », ou le « festival de cannes » du Bénin.

Maintenant à l’international je dirai simplement aux troupes sélectionnées de bien se préparer; que les institutions internationales qui nous aident aient un œil assez regardant sur ce festival sérieux. Cinq ans, cinq éditions à la même date c’est quand même bien, c’est du sérieux, je leur demanderai Tout simplement de venir investir dans un événement sérieux qu’est le FACTO pour leur visibilité.

Je demanderai  au gouvernement qui nous soutient, qui sait que FACTO aura lieu cette année, qui nous appelle et qui travaille déjà avec nous à travers ses directions techniques surtout la direction du Ministère en charge de la Culture de venir sur l’événement pour le rehausser de leur présence afin que les autres pays voient que les autorités nationales sont autour de l’événement et surtout qu’il trouve les moyens de contribuer aussi bien techniquement, matériellement et financièrement à ce festival pour qu’on en fasse un événement grand. 

#Bénincréa

Par #FidèlKassa

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *